Rechercher

Le pétrole : grand sponsor du Tour de France

Table des matières

Le mois de juillet a débuté, et avec lui, le Tour de France. Comme beaucoup de Français, vous faites peut-être partie de ces téléspectateurs qui regardent chaque après-midi les forçats du vélo avaler les kilomètres de bitume. Mais, derrière cet événement planétaire, il y a un invité de marque qui ne dit son nom qu’à moitié : le pétrole. Vous ne voyez pas où on veut en venir ? Lisez la suite…

Quand on fait la liste des équipes de coureurs cyclistes engagées sur le Tour de France, on se rend compte rapidement que bon nombre d’entre elles sont liées à l’industrie du pétrole. Au total, la production d’énergies fossiles est liée de près ou de loin à

Les producteurs de pétrole sponsors de deux équipes

Il y a dans un premier temps les équipes qui ont comme sponsor principal une entreprise qui produit directement du pétrole. Les voici :

  • Totalenergies
  • INEOS Grenadiers
  • Uno-X Pro Cycling Team

Totalenergies : major française du pétrole

La première n’est autre que la major française du secteur de l’énergie qui, malgré ses opérations de greenwashing, réalise l’essentiel de ses activités à travers la production d’hydrocarbures (pétrole et gaz). Et, même si son image se veut de plus en plus verte, le géant français continue d’investir massivement dans des projets de nouveaux champs pétrolifères et gaziers, comme l’évoque cet article du Monde.

les sponsors cyclistes liés au pétrole

INEOS Grenadiers : entreprise polyvalente du pétrole

INEOS, quant à elle, est une entreprise moins connue du grand public français. Il s’agit d’une société de droit britannique qui s’occupe de l’exploitation d’hydrocarbures (notamment du gaz de schiste au Royaume-Uni), du raffinage de produits pétroliers, mais aussi de la fabrication de matériaux dérivés du pétrole comme le PVC.

Uno-X : le petit nouveau du Tour de France

Uno-X est certainement une marque qui ne vous dit rien, à moins que vous ne soyez Norvégien. Car ce sponsor est celui d’une équipe qui ne compte volontairement que des coureurs de Norvège. C’est la première fois depuis sa création (en 2017) qu’elle participe au tour de France. Mais qui est ce sponsor ?

Uno-X n’est autre que le principal réseau de stations-service en Norvège. Nous avons encore là une entreprise directement liée à la production de pétrole.

Les pétro-Etats s’offrent une campagne de marketing territorial

Après les compagnies pétrolières, voyons comment les Etats dont l’essentiel du PIB est lié à l’exploitation d’hydrocarbures sont eux aussi très investis dans le Tour de France, et le cyclisme en général. Voici la liste d’Etats qui sponsorisent une équipe cycliste engagée sur le Tour 2023 :

  • UAE Team Emirates
  • Bahraïn Victorious
  • Astana
  • Israël Premier Tech
  • Jayco AlUla

UAE Team Emirates

La première, UAE Team Emirates est donc une équipe directement sponsorisée par les Emirats-Arabes-Unis (UAE Team), sponsor principal auquel s’ajoute la compagnie aérienne nationale, Emirates, spécialisée dans les vols longs-courriers au départ ou à l’arrivée des hubs aéroportuaires de Dubaï et d’Abu Dhabi.

Bahraïn Victorious

Le petit Etat de Bahreïn a fait le choix de sponsoriser directement une équipe cycliste qu’il a créée de toutes pièces en 2016. La pétromonarchie a toujours été le sponsor numéro 1 de cette équipe auquel est venu s’ajouter selon les années un sponsor secondaire (McLaren, Merida Bikes). C’est le prince Nasser Ben Hamed Al Khalifa qui s’est directement occupé de la création de cette équipe afin de faire la promotion de son pays dans le monde entier.

Astana : l’équipe historique du Kazakhstan

Créée en 2007, l’équipe Astana a elle aussi été créée dans une logique de marketing territorial. En 2023, elle a choisi de mettre encore plus en avant son pays puisqu’elle s’appelle désormais : Astana Qazakstan, et non plus seulement Astana. Pour rappel, Astana est le nom de la capitale du Kazakhstan. Ce pays est tout de même le 9ème exportateur mondial de pétrole brut, mais aussi le 9ème exportateur mondial de charbon. Le Kazakhstan dispose par ailleurs de 15% des réserves d’uranium connues dans le monde.

Israël Premier Tech : un cas particulier

Le cas d’Israël est un peu plus nuancé. Il faut dire que l’équipe sponsorisée par l’Etat Hébreu se nommait tout d’abord Israël Start-up Nation, afin de mettre en avant le modèle économique du pays, qui compte plus de 8000 jeunes entreprises innovantes.
Mais, il ne faut pas oublier qu’Israël est aussi un exportateur de gaz naturel, grâce à ses gisements offshore situées dans sa zone économique exclusive (ZEE) en mer Méditerranée.

Jayco AlUla : l’arrivée d’un sponsor saoudien dans une équipe australienne

C’est une équipe historique du Tour de France, qui a longtemps changé de nom (et donc de sponsor). Aujourd’hui, l’équipe australienne Jayco a un sponsor secondaire assez méconnu. AlUla : de quoi s’agit-il ? Ce nom n’est autre qu’un site touristique saoudien situé à proximité de Médine. Il s’agit donc encore une fois d’une opération de marketing territorial pour une pétromonarchie du golfe.

Les sponsors liés indirectement liés aux énergies fossiles

Vous vous dites certainement que cette énumération est déjà très longue ? Mais, si nous souhaitons être exhaustifs, nous devons mentionner deux équipes sponsorisés par des entreprises indirectement liées aux énergies fossiles :

  • Soudal Quick Step
  • AG2R Citroën Team

Soudal Quick Step : la fabrication de produits dérivés du pétrole

L’entreprise Soudal est assez peu connue du grand public. Mais, derrière ce nom peu évocateur, il y a une entreprise belge qui produit des matières premières dérivées du pétrole comme des mastics ou des éléments en polyuréthane. Cela fait longtemps que cette entreprise sponsorise une équipe cycliste. Avant la Quick Step, Soudal était second sponsor de l’équipe Lotto.

AG2R Citroën Team

Comme son nom l’indique, cette équipe est sponsorisée par la marque automobile Citroën, qui appartient au groupe français Stellantis. Même si le secteur de l’automobile est en train de s’électrifier à marche forcée, on peut quand même encore largement associer le secteur de l’automobile aux énergies fossiles. Surtout que la marque Citroën est une des marques les moins actives sur le sous-segment des véhicules électriques.

Bilan : 10 des 22 équipes cyclistes qui participent au Tour de France sont liées au pétrole

Aujourd’hui, près d’une équipe cycliste sur deux qui participe au Tour de France est liée aux énergies fossiles. Et cette tendance, que l’on pourrait qualifier de naturelle, ne fait que prendre de l’ampleur. En effet, historiquement, il ne faut pas oublier que la compétition « Le Tour de France » a été créée par un journal, le magazine L’Auto. D’autre part, il ne faut pas oublier que le vélo fait partie de la catégorie des sports mécaniques, au même titre que la Formule 1, ou les courses de rallye automobile.

Mais, la tendance aux sponsors liés au pétrole est croissante. Et le créneau le plus dynamique est sans aucun doute le sponsoring par des Etats liés au pétrole. Le Kazakhstan a montré la voie en 2007 avant que Bahrein et les Emirats-Arabes-Unis ne suivent dès les années 2010 sur les cendres de deux équipes italiennes qui avaient perdu leurs sponsors : la Lampre et Liquigas (encore dans les énergies fossiles).

Plus d'articles

Recevez Refrance

Directement dans votre boîte aux lettres

Vos données resteront la propriété exclusive de Refrance et ne seront utilisées qu’à des fins éditoriales

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Refrance : Revue Economique de France utilisera ces informations uniquement pour vous envoyer sa newsletter. Vos données ne seront pas utilisées à des fins commerciales.