Rechercher

Les vacances des Français : le train et le all inclusive

Table des matières

Cette année, 60% des Français devraient partir en vacances. Une proportion en légère baisse, mais similaire à celle de l’an dernier, où 63% des Français étaient partis. Signe que l’inflation n’a pas vraiment entamé le budget vacances des Français, on estime à 23% la hausse du budget dédié aux congés estivaux.

Le train : nouveau moyen de transport privilégié

Première tendance qui se dessine, le recours au train. La SNCF a annoncé avoir vendu 500.000 tickets de plus que l’an dernier à la même période. Ce choix est lié à deux facteurs. Premièrement, le côté économique du train qui permet de se passer de voiture le temps du séjour. Et deuxièmement, le côté écologique, car le train étant électrifié, il émet bien moins de gaz à effet de serre que les véhicules individuels ou l’avion.

Le All Inclusive : un concept qui se démocratise

C’est l’autre tendance de l’été, le All inclusive se démocratise et séduit toujours plus de Français. Le concept est simple : il s’agit de payer son voyage en amont, avec une somme fixe, pour ensuite avoir toutes les prestations du voyage sans débourser un euro supplémentaire. Historiquement, il s’agissait de prestations plutôt haut de gamme, mais de plus en plus d’acteurs se lancent sur ce créneau. Les Français apprécient dans ce format la possibilité de maîtriser leur budget.

Lidl Voyages a communiqué sur une hausse de 10% des ventes de forfaits all inclusive par rapport à l’an dernier. Promovacances a lui annoncé 8% de ventes supplémentaires de ces prestations cette année. Conclusion, cet été, les Français n’ont pas cherché à lésiner sur la dépense, bien que le mot-clé « réduction de voyage tout compris pas cher » ait fait son entrée dans les mots-clés les plus recherchés de Google liés aux vacances.

Avec la all inclusive et l’inflation, les comparateurs d’achat de vacances reviennent sur le devant de la scène, à l’instar du site Vacances Parfaites.

Plus d'articles

Recevez Refrance

Directement dans votre boîte aux lettres

Vos données resteront la propriété exclusive de Refrance et ne seront utilisées qu’à des fins éditoriales

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Refrance : Revue Economique de France utilisera ces informations uniquement pour vous envoyer sa newsletter. Vos données ne seront pas utilisées à des fins commerciales.