L’essor de la Lazy Economy

Table des matières

C’est un pan entier de l’économie, qui connaît de plus en plus innovations. Avez-vous déjà entendu parler de la Lazy Economy ? Derrière ce terme en apparence péjoratif se cachent toutes les plateformes qui vous proposent des services destinés à améliorer votre confort immédiat. on pense par exemple aux services de livraison de repas comme Uber Eats ou Deliveroo. On pense également aux plateformes de livraison de course à domicile comme Getir. Tous ces services qui n’existaient pas il y a quelques années et qui ont connu un essor fulgurant, en partie grâce à la crise de la Covid-19.

Qu’est-ce que la Lazy Economy ?

L’économie de la paresse, nom français pour la Lazy Economy, est un terme utilisé pour décrire l’essor des entreprises et des services qui répondent à notre besoin de commodité et de confort immédiat. C’est une économie qui s’est développée ces dernières années, en partie grâce à l’essor des plateformes technologiques qui permettent d’obtenir plus facilement que jamais ce que l’on veut sans avoir à sortir de chez soi.

Parmi les exemples d’entreprises de l’économie de la paresse, nous vous avons précédemment cité les services de livraison de nourriture comme Uber Eats ou Deliveroo, les plateformes de livraison à domicile comme Getir. Il y a également des services de blanchisserie qui viennent à votre porte. Une sorte de pressing à domicile en quelque sorte.

Pourquoi l’économie de la paresse porte-t-elle ce nom ?

L’économie de la paresse est appelée ainsi parce qu’elle s’adresse à notre paresse, ou plutôt à notre désir de commodité et d’efficacité. Ces entreprises nous facilitent la vie en faisant des choses que nous n’avons pas le temps de faire ou que nous ne voulons pas faire nous-mêmes. Mais ces entreprises s’adressent-elles à tout le monde ? Oui et non. Si des entreprises comme Uber Eats ont réussi à toucher des pans entiers de la société (et notamment les classes populaires), beaucoup de ces nouveaux services s’adressent en réalité à la frange la plus aisée de la population française. Ainsi, la lazy economy serait par nature élitiste.

Quels sont les avantages de la lazy economy ?

L’économie de la paresse présente de nombreux avantages. Tout d’abord, elle nous fait gagner du temps. Au lieu de devoir aller chercher notre nourriture ou faire notre lessive, nous pouvons demander à quelqu’un d’autre de le faire pour nous. Cela nous libère du temps que nous pouvons utiliser pour d’autres choses, comme le travail, la détente ou le temps passé avec la famille et les amis.

lazy-economy

Un autre avantage de l’économie de la paresse est qu’elle rend la vie plus pratique. Nous n’avons pas à nous inquiéter de manquer de nourriture ou de vêtements propres, car quelqu’un d’autre s’en occupe. On constate en effet une marchandisation croissante de certaines tâches qui n’étaient autrefois pas monétisées. Par exemple, avant Uber Eats, les particuliers allaient eux-mêmes chercher leur repas au restaurant, ou faisaient appel à des restos qui offraient la livraison.

On peut donc se demander si la Lazy Economy a encore un avenir à court et moyen terme. Et si oui lequel ?

La Lazy Economy à destination des entreprises

La crise actuelle du Covid-19 a été une véritable aubaine pour les entreprises de l’économie de la paresse. Les gens étant contraints de rester chez eux, la demande de services de livraison et de services à domicile a explosé. Cette tendance devrait se poursuivre dans les mois à venir, car la pandémie continue de perturber nos vies.

À long terme, l’économie de la paresse est là pour rester. Mais, au lieu de cibler le marché limité (en chiffre d’affaires) des particuliers, elle pourrait se réorienter vers les professionnels. En effet, nombreuses sont les entreprises à rechercher ce type de services. Compte tenu de la pénurie de main d’oeuvre, elles rivalisent pour attirer à elle de nouveaux talents. Ainsi, les plateformes de coaches à la demande pour des cours collectifs en entreprise se multiplient, tout comme les paniers de fruits au travail pour apporter un complément de revenu en nature aux salariés. Autant d’initiatives destinées à soutenir le pouvoir d’achat, et à combler un vide en matière de ressources humaines.

Comme quoi, la lazy economy semble avoir encore de beaux jours devant elle…

Plus d'articles

Recevez Refrance

Directement dans votre boîte aux lettres

Vos données resteront la propriété exclusive de Refrance et ne seront utilisées qu’à des fins éditoriales